28 septembre 2006

La main (vrai rêve)

Un drôle de rêve cette nuit. J’avais rendez-vous avec M*** L***, ou avec une jeune fille qui lui ressemblait, en blonde. Dès qu’elle arrivait, elle me disait qu’elle devait aller chercher une maquette (à Royan).

Je lui demandais ce qu’elle voulait prendre (nous étions assis à la terrasse d’un café, du moins moi). Debout, elle répondait : « Un thé au pamplemousse ». Je prenais la même chose.

Je ne restais pas assis à l’attendre, je me levais. Un couple de retraités, à côté de nous (Geneviève Hodin et son mari, des correspondants virtuels de Compiègne, que je n’ai jamais vus, pas même en photo) se proposaient de faire l’infusion, dès que le garçon apporterait la boisson.

Au bout d’un moment, je revenais boire mon thé, servi dans une sorte de grand récipient, un thé couleur d’ambre ou auburn, comme du Ceylan, en quantité astronomique. Je le buvais. Au fond du récipient, gisait une main de momie, comme une main d’enfant. Elle n’avait pas eu le temps de se dissoudre. Et M*** L       *** n’était toujours pas revenue.

Drôle de rêve en tout cas, avec cette fin thanatos, vécue comme normale dans le rêve, pas effrayante.

Posté par walpur à 18:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur La main (vrai rêve)

Nouveau commentaire